Blog

News from ECI, April 2020 / Nouvelles d’ECI, avril 2020

[Veuillez faire défiler vers le bas pour lire en français.]

Dear ECI family,

For the first time since the beginning of the coronavirus pandemic, there seems to be a little optimism in the air. The measures governments are taking around the world to contain the spread of the disease are showing great benefits. Those measures need to be encouraged! 

In DRC particularly, we are cautiously grateful that the spread of the disease appears to be slower than we’ve seen in other communities. That is true in Congo and other sub-Saharan countries, with the notable exception of South Africa. Caution is key in interpreting positive COVID-19 infection rates in Africa, since there is so little capacity for testing. Since there is no certainty to be had, we take comfort in knowing that quick action by the African governments, coupled with deep expertise controlling other infectious diseases, is serving us well.

As executive director of ECI, it gives me great pride to see that our teams in Congo are as committed as ever to serve their own people. Our programs are resilient, our staff is the best in the world, and our mission to serve the Congolese people is stronger than ever. 

The need to serve remains great — not only because of the pandemic. This past Friday, April 24, armed militiamen massacred 18 people in Virunga National Park, among them 12 brave park rangers, who lost their lives in an attempt to protect the park’s irreplaceable natural richness for the good of all humanity. Just four months ago, I was in Virunga myself. We had led a delegation of visitors there, at the invitation of park warden Emmanuel de Mérode — legendary conservationist, past ECI grantee, and perpetual friend. We are united in believing that the future of DRC is worth fighting for, and we share our deepest condolences with the families and friends of those who were killed. May God be with them. 

During the time of social distancing, ECI is focusing on creating community and connecting our communities together. Our leadership team has been in touch with most key ECI and Asili supporters during the past month, and we’re happy to report that these relationships have been strengthened by this crisis. We asked some ECI staff members in Congo to share video messages of solidarity, and our supporters were deeply moved by the gesture. 

Worldwide, our lives have been changed in so many ways by this pandemic — even those of us who are simply sheltering at home. The disease and its effects are never far from anyone. My family and I are no different. My mother-in-law was recently admitted for care on the USNS Comfort in New York harbor. Thankfully, she is recovering. But the experience reminds me that COVID-19 will touch every family. 

Fortunately, we can all find resilience by supporting each other. I have found great comfort in being close to my family, and I am using this opportunity to do the things I missed with my kids — sitting and reading to them, telling them stories and praying together. 

Abraham Leno
Executive Director, ECI

Situation report

Congo and its neighbors

With the notable exception of South Africa, sub-Saharan nations have reported dramatically fewer COVID-19 cases than we expected, given the virulence of the coronavirus in Asia, Europe, and the Americas. In the absence of robust testing, however, we have know way of knowing whether the epidemic is spreading as quickly in Africa as it has elsewhere. 

ECI and our partners are continuing to prepare as though the epidemic were taking the same course it has elsewhere in the world. But since we don’t yet have evidence that morbidity or mortality from the disease are increasing, our staff are in a holding pattern before launching a more aggressive response. We are not relaxing our vigilance at all, but we are cautiously hopeful that good news may be on the horizon. 

If you’d like to know more about the COVID-19 response in North and South Kivu, you are welcome to look at the weekly briefings we have been sending to our friends at the USAID mission in Kinshasa: bit.ly/eci-covid19-briefings.

ECI staff and partners

As always, I am in daily contact with all my staff, and all ECI managers are in daily contact with their coworkers, collaborators and communities. None of our staff members or grantees has been confirmed to have COVID-19. 

What’s new

Although the pandemic has changed the work we’re doing, the ECI family is as busy as ever. 

Grantmaking

  • Flexibility and support. Because ECI wants to get grant funding into communities as quickly as possible, we had already disbursed 75 percent of our 2020 grant funding before the pandemic arose. Many of our current grantees’ activities are being put on hold during the pandemic. We are working with them to make our support more flexible, connect them with other funding sources, and help them engage communities around public health.

  • Grantees take leadership. ECI grantee and friend Dr. Dénis Mukwege, founder of the Panzi Hospital, is leading leading the provincial COVID-19 response. Here’s Dr. Mukwege’s statement to the press from April 10.

Social enterprise

  • The front lines of COVID-19 response. For about 100,000 people in South Kivu, Asili water points and medical clinics provide vital supplies during the pandemic — clean water, medical care, and trustworthy information. 

  • Spreading the word. Working with the Asili medical and community engagement teams, ECI has created community education materials about COVID-19 prevention in French and Swahili, and we’re sharing then throughout South and North 

Strengthening markets

  • Coffee harvest continues. Travel restrictions have postponed some of the work ECI partners had planned to do among coffee-farming communities in DRC. But the coffee harvest is continuing, and we have every reason to believe that the relationships we’re building between Congolese farmers and Western markets will survive the pandemic as strong as ever. 

Advocacy

  • Telling stories of resilience. We had planned a big announcement of ECI’s acquisition of Asili some time in the fall. But the pandemic has changed our thinking. We believe that the work ECI is doing to respond to COVID-19 is so important, and so helpful, that we want to start talking about it right away. At the encouragement of our founders and the board, we’re restarting ECI’s social media channels to tell the stories only we can tell. 

  • Advocating for DRC in Washington. We believe that the ECI approach to humanitarian work — built on local solutions to local problems, direct aid to CBOs, and world-class social enterprise — offers the best possible guidance for the federal response to COVID-19 around the world. Ben, Whitney and Abraham are drafting a letter to the House and Senate Foreign Relations Committees to advocate for our approach, and we’re just getting started. 

How you can help

  • Interact with ECI on social media. We’re on Twitter, Instagram, and Facebook. Your comments, likes, retweets and reposts are the easiest and most direct way to spread the word of our work.
  • Give us your feedback. As we find our voice as an organization, we need the help and guidance of our friends and family. If you have ideas for our social media, our blog, or our communications in any way, we want to hear them. Send your ideas directly to the comms team at info@easterncongo.org, or just reply to us on the social networks. ?

 

[Scroll up to read in English.]

Chère famille ECI,

Pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus, il semble y avoir un peu d’optimisme dans l’air. Les mesures que les gouvernements prennent dans le monde pour contenir la propagation de la maladie présentent de grands avantages. Ces mesures doivent être encouragées!

En RDC en particulier, nous sommes prudemment reconnaissants que la propagation de la maladie semble être plus lente que celle que nous avons constatée dans d’autres communautés du monde. Cela est vrai au Congo et dans d’autres pays subsahariens, à l’exception notable de l’Afrique du Sud. Il faut être prudent dans l’interprétation des taux positifs d’infection au COVID-19 en Afrique, car il y a si peu de capacité de dépistage. Il n’y a aucune certitude; néanmoins, nous sommes rassurés de savoir que l’action rapide des gouvernements africains, couplée à une expertise approfondie dans la lutte contre d’autres maladies infectieuses, nous sert bien.

En tant que directeur exécutif d’ECI, je suis très fier de voir que nos équipes au Congo sont plus déterminées que jamais à servir leur compatriotes. Nos programmes sont résilients, notre personnel est le meilleur au monde, et notre mission de service à la peuple congolaise est plus forte que jamais.

La nécessité de servir reste grande — pas seulement à cause de la pandémie. Vendredi dernier, le 24 avril, des miliciens armés ont massacré 18 personnes dans le parc national de Virunga, dont 12 courageux gardes du parc ont perdu la vie pour protéger la richesse naturelle irremplaçable du parc pour le bien de l’humanité tout entière. Il y a à peine quatre mois, j’étais moi-même aux Virunga. Nous y avions conduit une délégation de visiteurs, à l’invitation du garde de parc Emmanuel de Merode — légendaire écologiste, ancien bénéficiaire des fonds d’ECI et ami perpétuel. Nous sommes unis dans la conviction que l’avenir de la RDC mérite tous nos efforts, et nous partageons nos plus sincères condoléances avec les familles et les amis de ceux qui ont été tués. Que Dieu bénisse leur mémoire.

Pendant la période de distanciation sociale, ECI se concentre sur la création d’un esprit communautaire et la connexion de nos communautés. Notre équipe de direction a été en contact avec la plupart des principaux supporteurs d’ECI et d’Asili au cours du mois dernier, et nous sommes heureux d’annoncer que ces relations ont été renforcées par cette crise. Nous avons demandé à certains membres du personnel d’ECI au Congo de partager des messages vidéo de solidarité, et nos supporteurs ont été profondément touchés par ce geste.

Dans le monde entier, nos vies ont été changées de plusieurs de façons par cette pandémie —même ceux d’entre nous qui se réfugient simplement chez eux. La maladie et ses effets ne sont jamais loin de personne. Ma famille et moi ne sommes pas différents. Ma belle-mère a récemment été admise pour des soins à bord du bateau-hôpital USNS Comfort dans le port de New York. Heureusement, elle se remet. Mais l’expérience me rappelle que COVID-19 touche toutes les familles.

Heureusement, nous pouvons tous trouver de la résilience en nous soutenant mutuellement. J’ai trouvé un grand réconfort en étant proche de ma famille, et j’utilise cette occasion pour faire les choses que j’ai manquées avec mes enfants – m’asseoir et leur lire, leur raconter des histoires et prier ensemble.

Abraham Leno
Directeur exécutif, ECI

Rapport de situation

Congo and ses pays voisins

Congo et ses pays voisins

À l’exception notable de l’Afrique du Sud, les pays subsahariens ont rapporté beaucoup moins de cas de COVID-19 que prévu, compte tenu de la virulence du coronavirus en Asie, en Europe et dans les Amériques. Cependant, en l’absence d’une grande capacité de dépistage, nous ne pouvons pas savoir si l’épidémie se propage aussi rapidement en Afrique qu’ailleurs.

ECI et nos partenaires continuent de se préparer comme si l’épidémie suivait le même cours qu’ailleurs dans le monde. Mais puisque nous n’avons pas encore de preuves que la morbidité ou la mortalité due à la maladie accroît, notre personnel est en attente avant de lancer une réponse plus agressive. Nous ne relâchons pas du tout notre vigilance, mais nous espérons prudemment que de bonnes nouvelles apparaîtront à l’horizon.

Si vous souhaitez ensavoir plus sur la réponse de COVID-19 au Nord-Kivu et au Sud-Kivu, vous êtes invités à consulter les briefings hebdomadaires que nous envoyons à nos amis de la mission USAID à Kinshasa: bit.ly/eci-covid19-briefings.

Personnel et partenaires d’ECI

Comme toujours, je suis en contact quotidien avec notre personnel, et tous les managers d’ECI sont en contact quotidien avec leurs collègues, collaborateurs et communautés. Aucun membre de notre personnel ou bénéficiaire n’a été confirmé comme ayant COVID-19.

Les nouvelles

Bien que la pandémie ait changé notre travail, la famille ECI est tant occupée que jamais.

Subvention

  • Flexibilité et support.Parce que ECI souhaite acheminer les subventions dans les communautés le plus rapidement possible, nous avions déjà décaissé 75 pour cent de nos subventions 2020 avant COVID-19. Cependant, nombreuses activités actuelles de nos bénéficiaires sont suspendues pendant la pandémie. Donc nous travaillons avec nos partenaires pour rendre notre soutien plus flexible, les mettre en relation avec d’autres sources de financement, et les aider à engager leurs communautés sur la santé publique.
  • Nos bénéficiaires prennent le leadership. Bénéficiaire et ami de l’ECI, le Dr Dénis Mukwege, fondateur de l’hôpital Panzi, dirige la réponse provinciale COVID-19 au Sud-Kivu. Voici le communiqué à la presse du Dr Mukwege du 10 avril.

Entreprise sociale

  • La première ligne de la riposte COVID-19. Pour environ 100 000 personnes au Sud-Kivu, les points d’eau et les cliniques médicales d’Asili fournissent des choses essentielles pendant la pandémie – eau potable, soins médicaux et informations fiables.
  • Faire passer le mot. En collaboration avec les équipes médicales et de mobilisation communautaire d’Asili, ECI a créé du matériel éducatif communautaire sur la prévention du COVID-19 en français et en swahili, et nous le partageons ensuite dans le Sud et le Nord Kivu.

Renforcement des marchés

  • La récolte de café continue. Les restrictions de voyage ont retardé une partie du travail que les partenaires d’ECI avaient prévu de faire parmi les communautés de caféiculteurs en RDC. Mais la récolte de café continue, et nous avons toutes les raisons de croire que les liens que nous construisons entre les agriculteurs congolais et les marchés occidentaux survivront à la pandémie plus fortes que jamais.

Plaidoyer

  • Raconter des histoires de résilience. Nous avions prévu une grande annonce de l’acquisition d’Asili par ECI à l’automne. Mais la pandémie a changé notre façon de penser. Nous pensons que le travail effectué par ECI pour riposter à COVID-19 est si important et si utile que nous voulons commencer à en parler tout de suite. Avec l’encouragement de nos fondateurs et du conseil d’administration, nous redémarrons les canaux sociaux d’ECI pour raconter les histoires que nous seuls pouvons raconter.
  • Plaidoyer pour la RDC à Washington. Nous croyons que l’approche unique d’ECI au travail humanitaire – fondée sur des solutions locales aux problèmes locaux, aide directe aux organisations communautaires, et entreprise sociale de classe mondiale – offre la meilleure orientation possible pour la réponse fédérale au COVID-19 dans le monde. Ben, Whitney et Abraham rédigent une lettre aux comités des relations étrangères de la Chambre et du Sénat pour pousser notre approche, et nous ne faisons que commencer.

Comment vous pouvez aider

  • Interagissez avec ECI sur les réseaux sociaux. Nous sommes sur Twitter, Instagram et Facebook. Vos commentaires, likes, retweets et reposts sont le moyen le plus simple et le plus direct de faire connaître notre travail.
  • Donnez-nous votre avis. Alors que nous trouvons notre voix en tant qu’organisation, nous avons besoin de l’aide et des conseils de nos amis et de notre famille. Si vous avez des idées pour nos médias sociaux, notre blog ou nos communications de quelque manière, nous voulons les entendre! Envoyez vos idées directement à l’équipe de communication à info@easterncongo.org, ou répondez-nous directement sur les réseaux sociaux. ?

« Return to Blog